TITLE

Que sait-on de la relation entre le fait de se laver les dents et la réduction de la probabilité de souffrir d’une forme grave de Covid-19 ?

CATEGORY Salut, Covid-19
CLAIM

Se laver les dents pourrait réduire le risque de souffrir d’une forme grave de Covid-19.
BY: Infobae
LINK: ["https://www.infobae.com/america/ciencia-america/2021/05/13/por-que-cepillarse-los-dientes-podria-reducir-el-riesgo-de-padecer-covid-19-grave/"]
RATING: Not verifiable / No comprobable

DATE: May 25 2021

TEXT:

Vous nous avez fait parvenir un article d’Infobae qui évoque la possibilité qu’une mauvaise santé buccodentaire contribue aux formes sévères de Covid-19. Pour le moment, c’est une information NON VÉRIFIABLE, dans la mesure où elle se fonde sur une hypothèse émise en avril par un groupe de scientifiques de l’Université de Birmingham et publiée dans la revue Genesis Publications. Il est exact que des recherches sont en cours afin de déterminer si la parodontite peut favoriser le développement d’une forme plus sévère de la Covid-19. La parodontite peut être la conséquence d’une mauvaise hygiène buccale, mais elle apparaît lorsqu’une inflammation ou une infection des gencives (gingivite) n’est pas traitée, se transmet aux ligaments et aux os dans lesquelles sont enracinées les dents.

« Se laver les dents pourrait réduire le risque de souffrir d’une forme grave de Covid-19. » 

La Société espagnole de parodontologie (SEPA) a également affirmé en avril qu’elle faisait l’hypothèse que « la parodontite [aggravait] la condition systémique des patients souffrant de la Covid-19 et [élevait] le risque de complications », même si cette hypothèse se fondait sur des « études observationnelles » qui « ne permettaient pas de tirer des conclusions définitives ». Si elle devait se confirmer, la parodontite devrait alors être considérée comme un facteur de risque associé à une forme grave de Covid-19, expliquent les experts britanniques, de la même manière qu’avec, entre autres, le diabète, les maladies cardiovasculaires et les maladies respiratoires.

Le sulcus gingival

Le SARS-CoV-2 se propage par l’aspiration de gouttes respiratoires d’une personne infectée ou lorsqu’une personne se touche la bouche, le nez ou les yeux après avoir été en contact avec une surface contaminée. C’est la raison pour laquelle les autorités sanitaires insistent sur la nécessité de porter le masque, de maintenir la distance sociale et de se laver régulièrement les mains. Selon la théorie des scientifiques de Birmingham, le sulcus gingival, un espace profond formé par la partie interne des gencives ou et la surface des dents, pourrait permettre l’entrée de particules de virus et de bactéries. Ainsi, le SARS-CoV-2 pourrait s’introduire dans les capillaires des gencives et atteindrait les poumons par le biais de la circulation sanguine.

« Même si le virus peut passer au travers des membranes muqueuses des fosses nasales et de la bouche chez des individus sains, la présence d’une mauvaise santé buccodentaire pourrait agir comme un facteur de risque qui permettrait d’identifier les individus les plus exposés au risque de développer la maladie pulmonaire Covid-19 ou ceux qui pourraient développer une forme grave pouvant entraîner l’hospitalisation en soins intensifs, le recours à la respiration mécanique ou la mort », soulignent les scientifiques.

La parodontite joue un rôle important dans l’aggravation de certaines maladies. Dans le cas du diabète, elle contribue à la perte de contrôle du niveau de glucose dans le sang et, dans les cas de parodontite avancée, le risque de mortalité cardiorénale est de trois fois supérieur aux diabétiques ne souffrant pas de parodontite. Cette maladie augmente aussi le risque de souffrir d’un infarctus, d’une pneumonie, d’une bronchite ou d’une aggravation de la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive).

D'autres études

Les chercheurs souhaitent que d’autres études soient menées dans la mesure où « on ne sait pas si le virus peut être transporté » au travers du flux sanguin depuis les gencives. « Cela viendrait étayer plus avant la théorie rapprochant la charge virale jugulaire de la charge virale salivaire, la gravité de la parodontite et le recours à des de bains de bouche spécifiques ou à d’autres mesures d’hygiène buccale », soulignent-ils. En attendant les résultats, il est recommandé de soigner son hygiène dentaire au quotidien et de lutter contre la progression de la plaque dentaire.

KEYWORDS propagation, se laver les dents, sulcus gingival, covid-19 grave, parodontite