Salut, Covid-19, Vacunes

QazVac

L’Institut de recherche sur les problèmes de sécurité biologique (RIBSP) du Kazakhstan a mis au point un vaccin à virus inactivé sous le nom commercial de QazVac (ou QazCovid-in). Cette méthode, qui est également utilisée par les vaccins chinois Coronavac et Sinopharm, ainsi que par le vaccin Covaxin, ont recours à une version morte du virus qui provoque la maladie et qui n’est pas capable de contaminer, mais qui peut activer une réponse du système immunitaire.

Le vaccin a passé avec succès les essais de phases I/II comprenant 244 personnes, mais les résultats officiels n’ont pas été publiés. Il a été autorisé après avoir été soumis à la moitié de l’essai clinique de phase III, qui comprenait 3000 volontaires et devait se terminer fin juin. À ce jour, aucun résultat officiel n’a été publié.

Malgré cela, le RBISP, responsable de la mise au point du vaccin, a communiqué sur le fait que le vaccin créait « une immunité stable contre l’infection au coronavirus », dont l’efficacité serait de 96 % après ces premiers essais, d’après le premier vice-ministre de la Santé du Kazakhstan, Marat Choranov

Le 22 avril, le gouvernement kazakh avait communiqué sur l’envoi d’un premier lot de 50 000 doses qui devait être administrées à partir du 26 avril, dans un premier temps uniquement sur le plan local. Il a également donné des informations sur le fait que le vaccin pouvait être transporté à une température comprise en 2 et 8°C et qu’il devait être administré en deux doses à un intervalle de 21 jours.

Les concepteurs de QazVac ont donné des informations sur les uniques effets secondaires qu’ils avaient observés après l’inoculation, à savoir une légère douleur et un rougissement dans la zone d’injection. Cependant, aucun document officiel n’est disponible à ce sujet.


Aquest article és part del projecte "Les Mentides Amenacen la Salut", el primer portal de fact-checking de rumors sobre la covid-19 de Catalunya.

Alguna cosa que t’han enviat o has vist t’ha fet soroll?

Envia’ns un Whatsapp per poder verificar-ho o escriu a [email protected]