Salut, Covid-19, Vacunes

Pfizer a mis sur pied un laboratoire de R-D en Chine, mais il n’a aucun rapport avec le coronavirus

Un e-mail que vous nous avez fait parvenir affirme que « Pfizer et Glaxo [GlaxoSmithKline] sont une seule et même entreprise ». Un article provenant d’un site Internet et joint à cet e-mail expose la construction en 2009 d’un centre de recherche et développement (R-D) de Pfizer à Wuhan, en Chine. C’est FAUX. Pfizer et GlaxoSmithKline sont deux laboratoires pharmaceutiques distincts et, par ailleurs, l’article n’indique aucunement qu’il en serait autrement. 

"Pfizer va construire un centre de R-D à Wuhan, en Chine (2009)"

Cela fait des mois que court la rumeur selon laquelle le laboratoire GlaxoSmithKline serait propriétaire du laboratoire de Virologie de Wuhan et que GSK et Pfizer entretiendraient des liens. Ces deux allégations sont fausses, et nous avions déjà expliqué dans cet article qu’il n’y avait pas de lien entre Pfizer et GSK au-delà de la simple fondation en 2018 d’une coentreprise dans le but de produire des médicaments sans prescription, comme en informait un communiqué de presse datant d’août 2019. 

Cependant, cela ne signifie pas que GSK soit propriétaire de Pfizer, une entreprise cotée en bourse et dont GSK n’est pas l’un des principaux actionnaires.

Un centre de R-D pour soutenir son expansion en Chine 

L’annonce a été faite en 2009, lorsqu’a commencé le processus d’expansion du laboratoire en Chine, pays dans lequel l’entreprise était présente depuis les années 1980. En plus de son centre de Wuhan, Pfizer a également agrandi les installations d’un autre centre, à Shanghai. 

Le centre de Wuhan a été érigé sur la base nationale bio-industrielle de la ville, connue sous le nom de Biolake, en 2010, d’après les informations figurant sur le blog de Pfizer. L’article en question de ce blog présente les objectifs de ce centre-satellite de R-D, à savoir l’impulsion du développement de l’entreprise dans ce domaine, afin que Pfizer se convertisse en une plateforme d’avant-garde dans la conception de médicaments pour le monde entier et la conclusion d’alliances stratégiques. En d’autres mots, l’installation de Biolake illustre l’expansion de la présence scientifique de Pfizer en Chine et fait partie de la stratégie générale de croissance mondiale de l’entreprise. 

Aucun lien avec le coronavirus

Dix ans après la construction du centre, cette démarche commerciale et stratégique visant à soutenir le domaine de la R-D de l’entreprise suscite les soupçons de certains sites Internet, car Wuhan a été le point zéro de la pandémie due au SARS-CoV-2, et Pfizer a été l’un des premiers laboratoires pharmaceutiques à mettre au point un vaccin contre la covid-19, le BNT162b2, conjointement à BioNTech. De fait, Verificat ainsi que d’autres agences membres du Réseau international de vérification de l’information ont publié de nombreux articles réfutant tout lien entre les entreprises pharmaceutiques et l’apparition et la propagation du SARS-CoV-2. 

Bien que Pfizer soit présente à Wuhan, son centre n’a pas grand-chose à voir avec la mise au point du vaccin contre la covid-19, dont la production a commencé au Missouri (États-Unis), pour ensuite se poursuivre dans le Massachusetts (États-Unis), en Allemagne et dans le Michigan (États-Unis).

Une rumeur est même apparue sur la prétendue création du virus en laboratoire (rumeur connue sous le nom de théorie du lab-leak), mais les organismes internationaux chargés d’étudier l’origine du coronavirus estiment, sur la base des nombreuses preuves scientifiques disponibles sur le sujet, que l’origine du virus est plus probablement d’origine naturelle et qu’il est passé de l’animal à l’être humain.


Aquest article és part del projecte "Les Mentides Amenacen la Salut", el primer portal de fact-checking de rumors sobre la covid-19 de Catalunya.

Alguna cosa que t’han enviat o has vist t’ha fet soroll?

Envia’ns un Whatsapp per poder verificar-ho o escriu a [email protected]