TITLE

Non, les personnes vaccinées ne transmettent pas la protéine spike par voie aérienne

CATEGORY Salut, Covid-19, Vacunes
CLAIM

Étant donné que ces vaccins expérimentaux produisent des billions de protéines spike dans leurs récepteurs, les individus vaccinés peuvent transmettre certaines de ces particules à des contacts proches, causant ainsi chez eux la maladie.
BY: Life Site News
LINK: ["https://www.lifesitenews.com/news/americas-frontline-doctors-covid-vaccinated-can-shed-spike-protein-harming-unvaccinated"]
RATING: False / Falso

DATE: May 20 2021

TEXT:

Un site Internet qui se présente comme catholique s’est fait l’écho des résultats d’un rapport publié par une organisation dénommée America’s Frontline Doctors (AFLDS), qui affirme que les vaccins contre la Covid-19 produiraient « des billions de protéines spike dans leurs récepteurs », ce qui aurait pour conséquence que « les individus vaccinés [pourraient] transmettre certaines de ces particules à des contacts proches, causant ainsi chez eux la maladie ». C’est FAUX : ni les vaccins contre la Covid-19 ni leurs composants ne peuvent se transmettre par contact.

« Étant donné que ces vaccins expérimentaux produisent des billions de protéines spike dans leurs récepteurs, les individus vaccinés peuvent transmettre certaines de ces particules à des contacts proches, causant ainsi chez eux la maladie. »

L’intox consistant à dire que les vaccins qui engendrent la transmission de la protéine S (spicule, ou spike en anglais). Les premières occurrences semblent dater de début mai 2021, lorsqu’une publication sur Facebook a inséré un lien vers un texte prétendument publié par l’Université Johns-Hopkins, qui aurait affirmé que les protéines S produites par les vaccins contre la Covid-19 « pouvaient se transmettre ». Le site Facebook a déjà qualifié cette publication de fausse. Celle-ci a aussi été démentie par Reuters.

Cette affirmation se retrouve désormais mise en avant dans le guide publié par l’AFLDS. Or, la science réfute catégoriquement le fait que la protéine S ou toute autre protéine puisse être transmise par voie aérienne ou de quelque autre façon, et encore moins qu’elle puisse ainsi causer la maladie chez des contacts proches : « Les protéines liées au vaccin ne sont pas infectieuses et elles ne peuvent pas passer d’un individu à l’autre », assure à Verificat Adelaida Sarukan, immunologue et rédactrice scientifique de l’Institut de santé globale (ISGlobal) de Barcelone. « Pour qu’une transmission d’une personne vaccinée à une autre soit possible, il serait nécessaire que le vaccin contienne un virus entier et vivant qui puisse se répliquer au sein de l’hôte. Aucun des vaccins contre la Covid-19 ne présente ces caractéristiques : la majeure partie d’entre eux inoculent la protéine S du virus ou induisent sa production, et cette protéine ne peut, en elle-même, ni contaminer ni se répliquer », conclut-elle.

Le vaccin n'évite pas la transmission de la Covid-19

Il en va autrement de la transmission de la maladie en elle-même après la vaccination, ce qui reste possible : on sait que le vaccin évite le développement des formes les plus graves de la Covid-19, mais pas l’infection et donc la transmission. C’est la raison pour laquelle les autorités sanitaires compétentes continuent de recommander la distance sociale, le port du masque et si possible d’éviter les lieux fréquentés.

KEYWORDS vaccins, protéine Spike, transmission par voie aérienne