TITLE

Non, le vaccin contre la Covid-19 ne cause pas plus de décès que tous les autres réunis

CATEGORY Salut, Covid-19, Vacunes
CLAIM

En ce qui concerne l’année 2021, 1755 personnes sont décédées à cause du vaccin contre le virus chinois, chiffre supérieur aux 994 personnes qui sont décédées ces dix dernières années en raison de la vaccination.
BY: Mediterráneo Digital
LINK: ["https://www.mediterraneodigital.com/espana/mundo/muertos-vacunas-covid"]
RATING: False / Falso

DATE: May 21 2021

TEXT:

Le site Internet Mediterráneo Digital a publié un article dans lequel les auteurs assurent qu’« il y a plus de morts dus aux vaccins ces trois derniers mois qu’au cours des dix dernières années ». À l’appui de cette affirmation, ils citent de présumées déclarations du Centre américain pour la prévention et le contrôle des maladies (CDC), à savoir qu’« en ce qui concerne l’année 2021, 1755 personnes sont décédées à cause du vaccin contre le virus chinois, chiffre supérieur aux 994 personnes qui sont décédées ces dix dernières années à cause de la vaccination ». C’est FAUX : non seulement il n’y a pas eu autant de décès liés au vaccin contre la Covid-19, mais le chiffre réel n’est pas non plus supérieur au nombre de décès liés aux autres vaccins au cours de la dernière décennie.

« En ce qui concerne l’année 2021, 1755 personnes sont décédées à cause du vaccin contre le virus chinois, chiffre supérieur aux 994 personnes qui sont décédées ces dix dernières années en raison de la vaccination. »

Sur Internet circule depuis fin mars une intox qui a déjà été démentie par l’AFP et Politifact. Cette intox trouve son origine dans une manipulation des données du Système de notification des effets secondaires des vaccins (VAERS), un système d’alerte des éventuels effets secondaires à qui tout un chacun peut écrire, dont les données ne sont pas recoupées et qui ne fournit des données provisoires que pour les seuls États-Unis.

Jusqu’en mars, 1712 décès après administration d’un vaccin contre la Covid-19 avaient été rapportés au VAERS, qui déclare clairement sur son site (une information qu’il faut lire et accepter avant de pouvoir télécharger les données) que « les chiffres fournis procèdent de rapports non vérifiés d’effets secondaires (maladies, problèmes de santé et/ou symptômes) après administration de vaccins autorisés aux É.-U. ». Ainsi, les effets secondaires notifiés – ici, les décès – ne sont pas nécessairement des conséquences des vaccins. Le site insiste également sur le fait que « de tels rapports peuvent être envoyés par quiconque par voie électronique sur le site Internet » et qu’ils sont susceptibles de comporter « des informations incomplètes, inexactes, répétitives et non vérifiées ». Et en effet, on y trouve des notifications de décès liés aux vaccins contre la Covid-19 en janvier 2001 ou en février 2014, alors que ces vaccins n’existaient pas encore. De plus, en prenant en compte le fait que les personnes âgées sont les premières à se faire vacciner, la probabilité de décès pour d’autres causes que pour les vaccins est plus élevée.

Il existe en Europe un système de suivi similaire concernant les effets secondaires, et il avertit également du fait qu’il ne s’agit que d’un récepteur d’alertes, et que les cas ne sont pas recoupés ni ne font l’objet d’enquêtes.

Thrombose veineuse avec thrombocytopénie

« Pour le moment, la seule cause de mort probablement associée aux vaccins – notamment au vaccin d’AstraZeneca et au vaccin de Johnson & Johnson – est la thrombose veineuse avec thrombocytopénie », indique à Verificat Adelaida Sarukhan, immunologue et rédactrice scientifique de l’Institut de santé globale (ISGlobal) de Barcelone. 18 décès ont été confirmés dans l’Union européenne (au 7 avril 2021), 19 au Royaume-Uni (au 12 avril 2021), 1 en Australie (au 16 avril 2021) et 34 aux États-Unis (au 23 avril 2021).

Le texte affirme également que davantage de personnes sont mortes en raison des vaccins contre la Covid-19 au cours des trois derniers mois que sur les 10 dernières années avec l’ensemble des autres vaccins, que le site chiffre à 994. Encore une fois, il s’agit, selon Mediterráneo Digital de chiffres provenant du VAERS, et donc de décès après administration du vaccin, mais qui ne sont pas forcément causés par les vaccins. Il n’est pas si facile d’obtenir ce chiffre, mais on sait que les effets secondaires graves sont très peu fréquents, d’après une étude qui recueille les cas récents. « Nombre des décès peuvent survenir après la vaccination, surtout au sein de la population âgée (association temporelle), mais pour l’immense majorité des cas, on ne peut définir de lien de cause à effet », souligne Adelaida Sarukhan.

L’immunologue ajoute qu’il existe en revanche des données sur le nombre de vies épargnées grâce à la vaccination : « L’OMS estime que la vaccination sauve chaque année entre 4 et 5 millions de vies [sans parler des effets débilitants ou des séquelles de ces maladies]. Cela représenterait donc de 40 à 50 millions de vies au cours des 10 dernières années », conclut-elle.

KEYWORDS vaccins, morts, effets secondaires, thrombes, thrombose veineuse avec thrombocytopénie