TITLE

Les vaccins ne permettent pas de prendre contrôle d’un être humain par le biais d’ondes cérébrales

CATEGORY Salut, Covid-19, Vacunes
CLAIM

On introduira dans ces vaccins des cristaux liquides qui iront se loger dans les cellules du cerveau et se convertiront en microrécepteurs de champs électromagnétiques émis par ondes ultrasoniques de très très basses fréquences qui empêcheront de penser ; on pourra nous transformer en zombis.
BY: Pierre Gilbert
LINK: ["https://www.instagram.com/p/CPEyCV8nrup/?utm_source=ig_web_button_share_sheet"]
RATING: False / Falso

CLAIM

On introduira dans ces vaccins des cristaux liquides qui iront se loger dans les cellules du cerveau et se convertiront en microrécepteurs de champs électromagnétiques émis par ondes ultrasoniques de très très basses fréquences qui empêcheront de penser ; on pourra nous transformer en zombis.
BY: SociedadBajoControl
LINK: ["https://www.instagram.com/p/CPEyCV8nrup/?utm_source=ig_web_button_share_sheet"]
RATING: False / Falso

DATE: June 07 2021

TEXT:

Vous nous avez fait parvenir une publication provenant d’Instagram qui présente des captures d’écran d’une vidéo circulant sur divers réseaux sociaux. Dans celle-ci, un homme, identifié comme étant Pierre Gilbert, assure que dans un futur hypothétique, les vaccins contiendront des cristaux liquides qui permettront de contrôler l’humanité à l’aide d’ondes cérébrales. La vidéo se présente comme étant de 1995, mais elle se retrouve en ce moment sur les réseaux, alors que se déroule la campagne de vaccination contre la covid-19. Ces affirmations sont fausses. Aucun vaccin autorisé jusqu’à présent ne contient de cristaux liquides et, même si un vaccin en contenait, ces composants ne permettraient pas pour autant de convertir les cellules cérébrales en microrécepteurs de champs électromagnétiques.

« On introduira dans ces vaccins des cristaux liquides qui iront se loger dans les cellules du cerveau et se convertiront en microrécepteurs de champs électromagnétiques émis par ondes ultrasoniques de très très basses fréquences qui empêcheront de penser ; on pourra nous transformer en zombis. »

Le terme de cristal liquide fait référence à un état de la matière qui présente des propriétés intermédiaires entre l’état liquide et l’état solide, ce qui présente certains avantages en termes de stabilité, de solubilité, de biodisponibilité ou du libération contrôlée de médicaments. C’est pourquoi les substances présentant de telles propriétés « sont utilisées comme plateformes d’administration aussi bien dans l’industrie pharmaceutique que cosmétique, par exemple dans les applications dermiques, ou encore en ingénierie », explique à Verificat Rebeca Santano, chercheuse à l’Institut de santé globale (ISGlobal) de Barcelone (Espagne).

Néanmoins, « il n’existe aucun adjuvant autorisé à l’heure actuelle en Europe ou aux États-Unis qui soit considéré comme cristal liquide », ainsi qu’on peut le constater en consultant la liste d’adjuvants autorisés par l’Agence européenne des médicaments. « Des formulations contenant des cristaux liquides ont été envisagées en tant qu’adjuvants de certains vaccins, mais elles n’ont été testées pour l’instant que sur l’animal », et non pour usage chez l’être humain, ajoute l’experte.

Crèmes et médicaments avec des cristaux liquides

L’auteur de cette vidéo parle également du fait que les vaccins convertiraient les cellules en « microrécepteurs d’ondes électromagnétiques qui nous empêcheraient de penser ». Comme l’explique Santano, ce qu’affirme Pierre Gilbert est impossible : « Les cristaux liquides sont des substances qui, une fois dans notre organisme, sont incapables de créer ou d’insérer dans nos cellules ce type d’outil complexe ». En outre, ajoute-t-elle, « dans le cas hypothétique où les cristaux liquides conféreraient cette propriété aux cellules de notre organisme, les crèmes et les médicaments qui se fondent sur les cristaux liquides pour administrer correctement leurs composants présenteraient également cette capacité, et l’observation montre que ce n’est pas le cas. »

Enfin, Gilbert insinue que cette technique se cacherait derrière le génocide du Rwanda en 1994, lorsqu’environ un million de personnes, en majorité tutsies, ont été assassinées. Cet événement est qualifié par les Nations Unies comme « l’un des chapitres les plus cruels de l’Histoire de l’humanité ».

Avancées scientifiques réelles

Cette publication sur Instagram fait référence à diverses avancées scientifiques réelles pour avancer ses arguments, mais aucune n’a de lien avec les vaccins. Premièrement, elle cite une étude de l’Université de Virginie (États-Unis), publiée en 2016, dans laquelle une équipe de chercheurs a réussi à modifier les neurones de poissons et de rats de laboratoire à l’aide de champs électromagnétiques et de techniques de thérapie génique, et non à l’aide de vaccins. Les auteurs de l’étude espèrent que ces découvertes serviront à l’avenir à soigner des maladies telles que la schizophrénie ou la maladie de Parkinson. Deuxièmement, la vidéo cite les travaux de recherche de Steve Ramírez, neurologue à l’Université de Harvard (États-Unis), qui a mené une équipe de recherche qui étudie la modification de la mémoire en vue de soigner divers troubles psychiatriques.

Certaines de ces affirmations sont accompagnées de photographies de personnes qui, après avoir été prétendument vaccinées, parviendraient à se poser un aimant sur le bras. Ce type de vidéos circule beaucoup ces derniers temps et, comme nous vous l’avons déjà relaté, il est impossible qu’un vaccin contre le SARS-CoV-2 puisse magnétiser le corps.

Qui est Pierre Gilbert ?

Certaines publications en ligne identifient le narrateur comme étant théologien. D’autres prétendent qu’il serait chercheur en sociologie à l’Université de la Sorbonne (France), mais ce n’est pas le cas. En revanche, un professeur de théologie à l’Université Ménnonité canadienne porte le même nom. Par ailleurs, Pierre Salama est professeur, classe exceptionnelle, de l’Université Sorbonne-Paris Nord et expert en économie, et Gilbert est l’un de ses prénoms, comme l’indique son curriculum vitae. Tous deux ont confirmé à Verificat qu’ils ne sont pas la personne à l’origine de ces déclarations.

Pierre Gilbert se présente comme chiropraticien et acupuncteur, conférencier et fondateur d’un site Internet chrétien eschatologue (défenseur des croyances liées à la vie dans l’au-delà). Ses conférences sont apparues sur plusieurs dizaines de sites Internet qui vont de la franc-maçonnerie aux pseudosciences.

KEYWORDS vaccins, champs électromagnétiques, cristaux liquides, ondes cérébrales, contrôle