Salut, Covid-19

La Chine n’a pas lancé d’« alerte mondiale » en raison d’une éclosion de covid

Un article circulant sur les réseaux sociaux affirme que la Chine « a lancé une alerte mondiale » en raison « de la pire éclosion de covid depuis 2019 ». Il s’agit d’une information TROMPEUSE. La Chine enregistre bien sa pire éclosion depuis le début de la pandémie, mais le pays n’avait enregistré que très peu de cas depuis le début de l’éclosion de Wuhan fin 2019. Par ailleurs, aucune alerte mondiale n’a été lancée, et ces contaminations ne suscitent pas de préoccupations sur le plan international.

« La Chine lance une alerte mondiale en raison de la pire éclosion de Covid depuis 2019. »

Depuis le début de la pandémie, la Chine n’a enregistré que peu d’éclosions significatives mise à part celle qui s’est formée à Wuhan, le premier à être recensé dans le monde. L’éclosion actuelle a été détectée le 20 juillet 2021. À la date du 16 août, les données montrent que le nombre de cas baisse depuis le sixième jour consécutif, comme l’a annoncé le directeur de la Commission nationale chinoise de la Santé (NHC), Ma Xiaomei. Le virus s’est propagé cette fois-ci à 48 villes de Chine continentale, notamment la capitale, Pékin, ainsi que Wuhan, selon les informations du quotidien officiel The Global Times.

Cependant, le nombre total de cas de ce foyer n’a pas dépassé le demi-million. Les autorités chinoises, qui mettent en cause le variant delta pour cette propagation rapide, attribuent l’origine du foyer au personnel de l’aéroport de Nanjing, qui avait été contrôlé positif lors d’un contrôle de routine.

Des éclosions très rares depuis le début de la pandémie

La Chine est l’un des pays qui a le mieux contenu la propagation du virus à l’intérieur de ses frontières. Selon les données officielles, extraites du site Internet de l’OMS, 122 433 cas ont été confirmés depuis le début de la pandémie depuis le 17 octobre 2021, dont 5669 cas mortels.

Ainsi, dans un pays de 1,4 milliard de personnes, seul 0,008 % de la population a été contaminée. La proportion de décès représente à peine 0,0004 % de la population chinoise. Ces données contrastent particulièrement avec celle du Royaume-Uni, pays qui a enregistré l’un des plus grands nombres de cas et de décès dans le monde : le pourcentage de cas positifs tout au long de la pandémie par rapport à l’ensemble de la population s’élève à 9,6 %, et le nombre de décès représente 0,22 % de l’ensemble des Britanniques.


Aquest article és part del projecte "Les Mentides Amenacen la Salut", el primer portal de fact-checking de rumors sobre la covid-19 de Catalunya.

Alguna cosa que t’han enviat o has vist t’ha fet soroll?

Envia’ns un Whatsapp per poder verificar-ho o escriu a [email protected]