TITLE

Faut-il prendre du paracétamol avant de se faire vacciner contre la Covid-19?

CATEGORY Salut, Covid-19, Vacunes
CLAIM

Il est nécessaire de prendre une dose de paracétamol avant de se faire vacciner contre la Covid-19
BY: Internet
RATING: Engañoso / Misleading

DATE: April 14 2021

TEXT:

Selon des messages circulant sur les réseaux, il serait nécessaire de prendre une dose de paracétamol avant de se faire vacciner contre la Covid-19. C’est une DEMI-VÉRITÉ. Certes, le gouvernement espagnol a évoqué cette possibilité, mais seulement avant l’administration du vaccin AstraZeneca/Oxford, et sans qu’il y ait de consensus international à cet égard. Le paracétamol (ou acétaminophène) est conseillé comme traitement en vue d’atténuer les effets secondaires que peuvent provoquer l’ensemble des vaccins, mais seulement une fois que les symptômes sont apparus.

"Il est nécessaire de prendre une dose de paracétamol avant de se faire vacciner contre la Covid-19"

Dans leur stratégie d’immunisation publiée le 26 février, les autorités sanitaires espagnoles désignent le paracétamol comme traitement prophylactique, c’est-à-dire comme méthode préventive, dans le cas de la formule d’AstraZeneca/Oxford. Selon ces directives, ce médicament sert « à réduire les symptômes » que peut provoquer le vaccin, « sans que son utilisation interfère dans la réponse immunitaire ». En effet, la brochure du vaccin indique que de légères réactions localisées, telles que les douleurs dans la région de l’inoculation, la fébricule, les frissons, les maux de tête et la sensation de mal-être, peuvent apparaître après son administration. La Société espagnole de médecine familiale et communautaire a récemment publié à ce sujet un communiqué dans lequel elle déconseille la prescription « systématique » de paracétamol avant l’administration de vaccins.

La recommandation du Ministère se fonde sur une étude publiée le 20 juillet 2020 dans la revue scientifique The Lancet, alors que le vaccin d’AstraZeneca était en cours d'essais cliniques. Les résultats de la phase III ont été publiés le 23 novembre et ont été actualisés le 22 mars, et aucun des rapports ne signalait la nécessité de prendre du paracétamol avant la vaccination. Le document des autorités espagnoles indique également qu’« à cette date, les informations publiées sur son utilisation comme prophylaxie ne concernaient que ce vaccin ». Autrement dit, il n’existe pas d’indication en faveur de la prise de paracétamol avant de recevoir une dose des autres vaccins autorisés en Europe, à savoir Pfizer/BioNTech, Moderna et Janssen (ce dernier n’ayant pas encore été administré).

Les États-Unis le déconseillent

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis déconseillent la mise en œuvre de mesures prophylactiques, tandis que le site Internet de l’Agence européenne des médicaments (EMA) ne présente aucune recommandation sur la nécessité de prendre le moindre médicament préventif que ce soit avant la vaccination, et son équipe de presse a expliqué à Verificat dans un courriel qu’il ne relevait pas de ses compétences que d’émettre ce genre de recommandations.

Comme l’a expliqué Paul Sax, professeur de médecine à l’Université de Harvard et spécialiste en maladies infectieuses a expliqué dans la revue New England Medical Journal : « Bien que l’acétaminophène et les anti-inflammatoires non stéroïdiens puissent réduire les effets secondaires, ils peuvent théoriquement atténuer la réponse immunitaire et rendre les vaccins moins efficaces, raison pour laquelle ils ne sont pas recommandés avant la vaccination ». Cependant, il affirme qu’« ils sont utiles afin de réduire les effets secondaires une fois que ceux-ci apparaissent ».

KEYWORDS vaccins, paracétamol, AstraZeneca/Oxford